La liseuse11
twitter facebook rss

**La femme du Vème de Douglas Kennedy

Il y a encore quelques mois, Harry Ricks était professeur dans une université américaine et menait une vie tranquille avec sa femme et sa fille. Aujourd’hui, Harry survit tout juste dans une chambre de bonne crasseuse à Paris, au fin fond du Xe arrondissement, et n’a plus aucun contact avec sa famille. Alors qu’il croit toucher le fond, la passion fait irruption dans sa vie : elle s’appelle Margit, elle est hongroise et sensuelle. Elle est très énigmatique : Harry ne devra pas lui poser de questions sur son travail, son passé, sa vie, et ne pourra la voir que deux fois par semaine, à dix-sept heures, dans son appartement du Ve. Comme envoûté, Harry accepte. Mais bientôt se produisent autour de lui d’étranges coïncidences…

 Mon avis : J’ai lu de mauvaises critiques sur ce livre et pourtant…
C’était mon premier livre de Douglas Kennedy et j’avoue que je n’attendais pas grand chose (peut être à cause de la couverture que je trouve assez ringarde) mais au bout du compte j’ai vécu cette lecture comme une belle surprise.
Difficile de le ranger dans une catégorie car ce livre est un peu roman, polar, fantastique.
Certes le personnage principal a vraiment la poisse, il évolue dans un Paris glauque et sombre, je crois que ce roman n’est pas à prendre au premier degré mais plutôt comme une fable.

femme5eme-kennedy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Submitted in: Lecture |